Sexualité, ce qui change après 50 ans.
Notez ce post

Le cap des 50 ans peut s’avérer parfois être un virage important dans la vie d’un homme et d’une femme. Beaucoup de choses changent, aussi bien sur le plan personnel, physique, que professionnel. Plus de liberté avec la retraite et l’autonomie des enfants, plus de maturité et d’expérience concernant leur vision de vie. Les quinquagénaires sont maintenant épanouis et profitent de leur vie comme il se doit ! Mais qu’en est-il de la sexualité après 50 ans ? Les troubles physiologiques liés à l’âge sont-ils des préjugés ou une réalité ?

Sexualité après 50 ans, les changements physiques.

Couple de seniors complices qui s’embrasse

Pour la femme, et ce dès le passage de la quarantaine, les changements physiologiques sont traduits par l’arrivée de la ménopause. Bien vécue pour certaines, injustice pour d’autres, elle signe la fin de leur fertilité et de leurs chances de procréer. Cette période peut se révéler être compliquée lorsqu’elle n’est pas anticipée et acceptée. Elle s’accompagne généralement de réactions physiologiques qui peuvent entraver le désir et l’acte sexuel, comme des sécheresses vaginales, des troubles de l’humeur ou encore des bouffées de chaleur. Le corps change, baisse en tonicité et l’apparition des rides peuvent également créer un blocage chez la femme, ne se sentant plus désirable.
Mais les hommes ne sont pas épargnés non plus par le cap des 50 ans. Même si certains vivent très bien cette période, d’autres verront apparaître quelques désagréments qui pourront influencer leur sexualité, comme une diminution de testostérone, une irritabilité, mais surtout une baisse du tonus sexuel. Des désagréments qui, s’ils ne sont pas verbalisés, peuvent créer un malaise dans un couple. Alors, comment avoir de bons rapports dans ces moment-là ? Il est important, lors de l’apparition de ces symptômes, d’en parler avec son conjoint. Expliquer ses changements physiologiques afin qu’il ne perçoive pas votre refus d’acte de manière personnelle et comprenne votre position.

Comment relancer sa sexualité après 50 ans.

Ne vous y trompez pas, les quinquagénaires n’ont pas dit leur dernier mot en terme d’épanouissement sexuel, et ils sont plus de 73% à avoir une activité sexuelle régulière environ deux fois par mois, et ce jusqu’à 64 ans. Mais à 50 ans, bien que l’on soit plus mature, peut s’installer une sorte de routine sexuelle. Des années de vie commune ont eu raison de votre flamme des premières années, et l’acte sexuel en devient parfois monotone, voire programmé. Il est important de noter que certains troubles physiologiques (notamment érectile) peuvent être combinés à un manque de désir plutôt qu’à une défaillance physique ! C’est pourquoi il est important de raviver la passion et de verbaliser ses envies ! Profiter de votre expérience et de votre liberté pour envisager d’autres horizons avec votre partenaire afin d’explorer une nouvelle forme de sexualité…

Quelles solutions pour relancer sa sexualité ?

Afin de relancer la  sexualité des séniors, plusieurs solutions existent. Tout d’abord l’usage des compléments alimentaires peut être une solution naturelle et suffisante pour pallier aux désagréments sexuels. Les femmes s’orienteront plus vers des produits à base de soja, de trèfle rouge ou de graines de lin, tandis que les hommes privilégieront des compléments à base de gingembre et de ginseng.
Si malgré les discussions et les compléments alimentaires, votre sexualité reste en berne, il peut être intéressant de vous faire aider par un tiers, comme votre médecin généraliste, un psychologue ou un sexologue. Ces professionnels de la santé seront à même de répondre à toutes vos interrogations, mais pourront également débloquer une situation pouvant être d’ordre psychologique. Le sexologue pourra vous apporter des solutions pour modifier vos pratiques sexuelles et envisager d’autres « méthodes » pouvant stimuler votre désir et votre couple !