Seniors 2.0
Notez ce post

Les surfeurs (en ligne) n’ont plus d’âge ! Selon la deuxième édition de l’Observatoire AXA Votre Service, mis en place par l’assureur Axa avec l’institut de sondages CSA, les seniors ne se préoccupent plus seulement de leur retraite. Si cette question concerne 83 % des plus de 50 ans, elle est désormais rejointe par… les nouvelles technologies !

best agers at home

Internet, réseaux sociaux, tablettes et autres e-accessoires ne sont donc plus l’apanage des jeunes générations : 60 % des Français de 50 à 60 ans possèdent ainsi leur propre tablette ou un smartphone, en plus de l’ordinateur qui équipe 8 de leurs foyers sur 10. Branchés, vous dites ? Mieux que ça : près de 7 seniors sur 10 se sont inscrits sur un réseau social, Facebook arrivant en tête, mais dans une moindre mesure que pour l’ensemble de la population (58 % vs 68 %). Un rapport du cabinet de conseil iStrategyLabs rendu au mois de janvier pointait déjà une seniorisation du réseau outre-Atlantique : ces trois dernières années, la fréquentation des plus de 50 ans a bondi de 80 % !

Évidence mais prudence

Les plus de 50 ans se montrent aussi parfaitement à l’aise avec les applications mobiles et les forums : avant d’acheter un produit ou de faire appel à un service, ils sont près de 90 % à consulter les avis des internautes.

Et là où l’insouciance de la jeunesse peut s’avérer préjudiciable sur la toile, les seniors ont tout à fait conscience des risques liés à l’utilisation du digital : 60 % d’entre eux (vs 54 % des Français) se soucient de la protection de leurs données personnelles, comme de celle de leurs enfants ou petits-enfants. Pas de quoi les arrêter en si bon chemin pour autant : ils se disent prêts à s’équiper d’objets connectés en matière de santé (plus de 40 %) ou de maintien à domicile (56 %) ! Mais le bracelet qui alerte les secours en cas de chute, le réfrigérateur qui prévient les proches en cas d’absence d’ouverture et le pilulier directement connecté au cabinet médical sont encore loin. Pour l’instant, les seniors tchatent, pokent, likent et tweetent ! Qu’on se le dise.