Reprendre les cours après 50 ans, c’est possible ?
Notez ce post

Retraite anticipée, période de chômage qui s’attarde ou nouveau projet en tête, les raisons pour retourner sur les bancs de l’école après 50 ans sont multiples. Certains peuvent même souhaiter passer leur bac. L’apprentissage n’a pas d’âge, après tout. Alors oui, reprendre les cours quand on est sénior, c’est possible !

Pourquoi reprendre les cours après 50 ans ?

A 50 ans, on a encore de belles années devant soi. D’autant plus que l’âge de départ à la retraite à tendance à reculer. Reprendre des études ou une formation peut être motivé par l’envie de changer de carrière ou pour obtenir une promotion dans son entreprise.

Enrichir ses connaissances et sa culture générale peut être une autre motivation. Suivre des cours est l’occasion d’apprendre une discipline qui nous a toujours attirée ou que l’on a toujours souhaité approfondir sans en avoir le temps. Histoire de l’art, langue orientale ou littérature, c’est selon vos envies !

Certains peuvent également ressentir le besoin et l’envie de passer leur bac ou un autre diplôme qu’ils n’avaient pas pu obtenir pour diverses raisons.

Bien appréhender le marché du travail, être lucide vis-à-vis de ses compétences, ou être capable de cerner ses motivations : avoir plus de 50 ans n’est pas sans avantages. Par ailleurs, reprendre le chemin de l’école peut être stimulant et aider à retrouver une confiance en soi peut-être perdue en route.

Comment bien préparer son projet d’études ?

On ne reprend pas les cours sur un simple coup de tête, il faut avoir un objectif précis. En particulier lorsque la reprise d’études est motivée par un changement de métier, par exemple ouvrir son propre restaurant ou devenir directeur de publication d’une revue de philosophie. A moins de se lancer dans cette aventure purement pour le plaisir d’apprendre, à 50 ans et plus, mieux vaut éviter de commencer des études qui ne mèneront finalement à rien.

Avant toute chose, il est important de prendre son temps pour réfléchir à son projet. Pour cela, il faut se poser les bonnes questions et faire le point : Quelles sont mes motivations ? Quel temps puis-je consacrer à mes études ou ma formation ? Ai-je les moyens financiers ? Quels sont mes compétences ? Quels peuvent être les obstacles à la reprise d’études ?

Si vous souhaitez reprendre des études et continuer à travailler en même temps, vous devrez alors envisager d’étudier le soir et/ou le week-end. Etes-vous prêt(e) à faire ce sacrifice ? Votre famille soutient-elle votre choix ?

Il faudra aussi déterminer quelles sont les compétences à acquérir, et comment les acquérir. Selon le projet, certains cours supplémentaires – par exemple informatique, gestion ou anglais – peuvent être nécessaires.

Vers quels établissements se tourner ?

Formation en alternance, cours par correspondance ou retour à la fac ? Le choix de l’organisme ou de l’établissement dépend de votre projet.

Le CNED

Si vous continuez à travailler ou si vous ne souhaitez pas retourner à l’université, pensez au CNED (Centre National d’Enseignement à Distance) qui propose 250 formations par correspondance. Préparation au baccalauréat ou à un concours d’entrée, cours d’anglais ou comptabilité, licence professionnelle ou encore master, à vous de voir ! Après votre inscription, vous aurez accès à des cours envoyés chez vous ou en ligne (en format PDF, PowerPoint, vidéo ou audio).

Les Universités publiques

Les Universités publiques sont ouvertes à tous, quel que soit l’âge des étudiants. Si vous souhaitez retourner sur les bancs de la fac, pensez à bien vous renseigner sur les dates d’inscription qui peuvent varier selon les établissements. Pour obtenir votre diplôme, vous devrez passer les examens comme tous les autres élèves. Si vous souhaitez suivre les enseignements sans vous présenter aux examens, ou si vous n’avez pas les diplômes requis pour accéder à une formation, il est également possible de s’inscrire en tant qu’auditeur libre.

Les Universités du temps Libre

De nombreuses universités proposent des cours et des cycles de conférences de toutes sortes pour quiconque désire enrichir ses connaissances sans passer par la case examen et sans obtenir de diplôme. En France, plus de 70 000 étudiants ont sauté le pas. C’est donc l’occasion parfaite pour rencontrer des séniors de son âge ! Pour s’inscrire, il faudra débourser entre 40 et 120 € selon les établissements et 15 € à 75 € par matière.

Les cours en ligne

Vous préférez étudier depuis le confort de votre salon ? Grâce à votre ordinateur et une bonne connexion internet, vous avez accès à une grande variété de cours en ligne. Cours de langue, d’informatique et même d’instrument de musique par visioconférence, vous pouvez vous former en toute liberté et sans pression.

Si vous souhaitez un enseignement sérieux et d’excellence, pensez aussi aux MOOC (comprenez Massive Online Open Courses). En résumé, ce sont des cours gratuits en ligne ouverts à tous et partagés par des universités françaises et du monde entier. Vous êtes anglophone ? Vous pouvez suivre des cours délivrés par de prestigieuses universités américaines comme Harvard.