Le e-commerce n’a plus de secret pour les seniors
Notez ce post

La souris, qu’est-ce que c’est ? Loin, très loin de cette phrase de l’ancien président de la République Jacques Chirac en 1996, les seniors d’aujourd’hui pokent, likent et tweetent. Bref, ils maîtrisent l’outil informatique. Tant et si bien qu’ils sont devenus les consommateurs en ligne parmi les plus actifs !

Qui l’eut cru ? Les plus de 50 ans donnent aujourd’hui un second souffle au secteur de l’e-commerce. PriceMinister-Rakuten, géant de la vente en ligne, s’est penché cet été sur les comportements de ces tout nouveaux internautes : entre 2012 et 2013, ils ont ainsi été 44 % de plus à acheter en quelques clics tandis que l’e-commerce en général ne progressait que de 13,5 %.

 

couple de seniors avec un ordinateurL’an dernier, ils ouvraient chaque mois 9 % de comptes supplémentaires. De fait, les seniors n’ont plus rien à envier aux plus jeunes : 80,9 % des 50-64 ans consomment sur le web contre 89,3 % des 25-34 ans. Et non seulement ils ont su s’adapter aux nouvelles technologies, mais en plus ils consomment davantage que les autres tranches d’âge.

Les seniors réalisent ainsi 23,5 % du total des achats annuels sur PriceMinister, soit près d’un quart ! Et leurs achats représentent un peu plus de 22 % du chiffre d’affaires du site alors qu’ils ne sont que 18 % des utilisateurs. Côté panier, ils dépensent 6 % de moins que la moyenne des clients mais leur fréquence d’achat est supérieure de 19 %. Pour commander quel type d’articles d’ailleurs ?

Les seniors sont des surfeurs en puissance

Toujours selon cette étude, les seniors raffolent de produits de collection : timbres, cartes postales, revues ou livres anciens, figurines, miniatures de parfum ou calendriers. Et tout autant d’objets artistiques : gravures, lithographies, peintures, photographies… 34 % des acheteurs dans cette catégorie de produits sont ainsi des seniors. Ces derniers ne sont pas en reste cela dit aux rayons livres (32 %), vidéo (30 %), musique (28 %), bricolage et décoration (26 %), informatique (24 %) ou encore image et son (22 %). L’étude indique d’ailleurs que les plus de 50 ans constituent 36 % des acheteurs de logiciels informatiques, 31 % des acheteurs de vinyles ou de lecteurs DVD et 32 % des acheteurs de littérature. En revanche, les articles de sport (16 %), de jeux (15 %) ou de mode (13 %) sont largement moins prisés des seniors. Ni les consoles (9 %), ni les sextoys (14 %), ni les smartphones (18 %) ne les intéressent. Geeks mais pas trop !

Les seniors ont en tout cas compris tout l’intérêt de la Toile : au-delà de maintenir le contact avec leurs proches, surfer permet aussi d’accéder, parfois à un bon prix et sans avoir à se déplacer, à une multitude de produits dont ils ont besoin ou qui leur permettent de se faire plaisir. Mieux encore, certains sites qui ne permettent pas seulement d’acheter mais aussi de vendre arrondit les fins de mois difficiles tout en créant des communautés conviviales. Et ces sites ont justement saisi qu’en ces temps d’indicateurs moroses les plus de 50 ans sont leur levier de croissance de demain.