Comment emprunter quand on est sénior ?
Notez ce post

Atteindre l’âge de raison ne signifie pas s’abstenir de tout projet. Au contraire ! Les séniors ont des envies plein la tête et c’est tant mieux ! Malheureusement, même si la pension de retraite est là, elle ne suffit pas à compléter les quelques économies pour aboutir au projet tant désiré. Mais alors, pourquoi ne pas emprunter ?
Qu’on se le dise, avoir plus de 60 ans ne signifie pas la fin de ses projets, que ce soit d’acheter une nouvelle maison, une nouvelle voiture ou encore partir faire un tour de monde. Mais tout cela a un cout qui peut parfois compliquer vos projets tant désirés. C’est pourquoi les séniors ont encore la possibilité de se tourner vers l’emprunt bancaire.

Pourquoi faire un emprunt bancaire ?

L’emprunt bancaire peut revêtir plusieurs avantages. Les taux d’intérêt n’ont jamais été aussi bas (et ça, les  séniors sont bien placés pour le constater), l’immobilier reste accessible, et l’espérance de vie ne cesse de se rallonger. En outre, les banquiers sont surs de vos revenus puisque votre pension de retraite vous sera versée à vie ! Pas de chômage ou de période sans revenu, vous avez de quoi subvenir à vos besoins durant les belles années à venir. De quoi faire peser dans la balance dans son choix de contracter un prêt.

Femme senior qui rêve d’une maison

Comment contracter un prêt bancaire quand on sénior ?

La première des choses est d’en parler à votre banquier. L’ancienneté aidant, vous pouvez demander à votre conseiller financier préféré quelles sont les propositions inhérentes à son agence et les possibilités. Si son offre ne vous convient pas, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec d’autres banques pour pouvoir comparer, et même faire jouer la concurrence. Un apport est bien sûr un plus, mais n’est pas obligatoire suivant le montant que vous empruntez. Si toutes ces offres ne vous convenez pas, vous pouvez également faire appel à un courtier en prêt immobilier, qui se chargera de trouver pour vous la meilleure offre et de vous aider dans les démarches administratives à effectuer en conséquence.

Entre vie active et retraite, comment réguler vos revenus ?

Si le prêt est contracté en fin de vie active, un réajustement des mensualités en fonction de la baisse des revenus sera anticipé, afin de pallier à un éventuel surendettement.
Quoi qu’il en soit, sachez que votre crédit doit généralement être remboursé avant vos 80 ans et que, par conséquent, votre délai de remboursement sera donc plus court suivant votre âge au moment de la souscription du contrat.

L’assurance de prêt.

Seule ombre au tableau, et pas des moindres, l’assurance prêt. Même si les assureurs proposent des produits pour leurs séniors, leurs tarifs restent généralement très élevés au vu de la surprime proposée, qui peut être dissuasive. En effet, le tarif est majoré en fonction de l’ancienneté du contractant, et peut parfois atteindre des tarifs non négligeables. S’en suivent les examens médicaux qui peuvent, eux aussi, faire grimper la note. Quoi qu’il en soit, et comme pour les banques, n’hésitez pas à faire jouer la concurrence et à consulter plusieurs agences pour élargir vos possibilités.

Le prêt hypothécaire cautionné.

Si vous êtes déjà propriétaire, le prêt hypothécaire peut s’avérer être une solution possible pour vous exempter de l’assurance de prêt. Destiné aux plus de 60 ans, il sert de garantie auprès de votre banque pour contracter un prêt immobilier, ou un prêt à la consommation, équivalent à 70% de la valeur du bien. Si le contractant décède, les héritiers décideront entre rembourser le montant restant dû, ou vendre auprès de l’agence de bien immobilier hypothéqué.